ROLAND
BURKHARD


« Une photographie, comme un jeu de symboles ou l’art du paléolithique, est une trace lumineuse de vie, un silence éloquent » (Michel Herembé). Arrêt temporel, mais intemporel témoin d’un instant qui ne reviendra jamais, toujours présent, même conjugué au passé ou au futur.
En 1976, il découvre la photographie dans les ateliers de Jesus Moreno (1939-2019) à Carouge et apprend en autodidacte la pratique des tirages noir et blanc en laboratoire sous la lumière des lampes inactiniques.
Son œil et sa sensibilité artistique s’affinent lors de nombreux voyages hors des sentiers battus. En 1978, il expose d’impressionnantes photos d’autochtones du Mexique et du Guatemala ; le photographe Jean Mohr l’encourage à continuer. Il parcourt alors le monde et fait sienne la devise d’Henri Cartier Bresson : « Photographier, c’est mettre sur la même ligne de mire, la tête, l’œil et le cœur ; c’est
une façon de vivre ».
Photographie humaniste, portraits, paysages, street photography, nu artistique, nuit et clair-obscur, thèmes abstraits et lieux déjantés sont ses domaines de prédilection.
En 2013, il fut lauréat d’un concours sur le thème « le corps suggéré » et fut exposé à Arles lors du Festival européen de la photo de nu.
Avocat de profession, sa passion de la photographie, de l’humanitaire et du soutien à la culture ne l’a jamais quitté. En 2017, il ouvre la galerie Humanit’Art à Genève, dont la devise est : « L’art sous toutes ses formes... et l’humanitaire dans tous ses états ! ».


Genève, le 11 mars 2022

+41 76 616 42 00

  • Facebook
  • Instagram
Roland Burkhard.jpg