• Micheline PACE

Auvergne Puy-de-Dôme ; sur la trace des volcans

Clermont-Ferrand, la flamboyante



Et si on faisait tout un fromage de l’Auvergne ? Avec comme point de mire l’emblématique Puy-de-Dôme d’où que l’on tourne son regard, l’effervescente ville de Clermont-Ferrand de taille humaine - 2000 ans d’histoire au compteur - offre tous les atouts d’une grande métropole. Des vestiges romains à l’architecture médiévale et de la Renaissance, elle regorge de joyaux qui nous acclimatent avec des univers aussi variés qu’attractifs. La basilique romane Notre-Dame-du-Port inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1998 se dresse au centre comme une étape des chemins de Saint-Jacques de Compostelle ; fardée d’arkose blonde, elle assure une harmonie élégante de la cascade des toits du chevet à son clocher pointu s’érigeant à la croisée du transept. Juste à côté, la gothique Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption domine l’espace urbain du haut d’une rue principale animée de bistrots et de boutiques dans un tout autre style : affichant orgueilleusement l’éclat sombre de la pierre de Volvic, elle reste la seule à témoigner, sur son front, de l’inscription « Culte de la Raison et de l’Être suprême » décrété par Robespierre. Le parvis méridional donne sur la Place de la Victoire dominée par une belle fontaine qui jure avec la statue majestueuse mais néanmoins à l’expression fronceuse du pape Urbain II indiquant la direction de la Terre Sainte. La Place de Jaude dont la consonnance résonne avec l’étymologie du nom, la plus importante de la capitale d’Auvergne, est encerclée par l’opéra et les galeries pour shoppiner ; sa situation rappelle quel fut son dynamisme commercial en tant que lieu de passage déjà du temps des Romains. Cette ville qui a vu naître le philosophe Blaise Pascal incarne l’esprit innovant et l’élan créateur des innombrables entreprises humaines multisectorielles qui l’ont caractérisée depuis des siècles, tel un roseau pensant au beau milieu d’un cadre naturel à perte de vue.




Bleus d'Auvergne et vin volcanic


Mais avant de quitter la cité multiséculaire, une jolie dégustation des fameux bleus d’Auvergne s’impose en plein centre, sur la place Saint-Pierre, chez Nivesse.


Son issue conduit directement sur la route des vins de l’AOC Côtes d’Auvergne et de l’IGP Puy-de-Dôme lovée dans un paysage vallonné de 350 hectares pétri par des milliers d’années d’activité volcanique. Pour preuve, l’artisan Héritage Volcanic dévoile des cuvées parcellaires révélatrices d’aménité volcanique à couper le souffle

www.heritage-volcanic.com






Une visite décoiffante du Puy-de-Dôme


« Le Pays vert, le pays aux eaux vives est né de l’ardeur du plus grand des « cratères en feu » qu’a connu le ciel de France », affirmait le savant Aimé Rudel à son sujet. S’immerger dans la ligne des 80 croupes volcaniques d’Auvergne constitue une expérience tant sportive que scientifique inoubliable. Une première constatation se dégage : ce haut lieu tectonique renferme la concentration la plus exhaustive des formes volcaniques existant sur le globe terrestre (dômes, cônes et maars). La deuxième concerne le signe visible de la fracture de la croûte terrestre qui s’est produite il y a des millions d’années pour laisser remonter les magmas et surélevant massivement la surface. La silhouette imposante du Puy-de-Dôme s’élève ainsi à 1465 m. Accouché il y a près de 11 000 ans, le volcan de type péléen (« dôme » comme son nom l’indique) est labellisé Grand Site de France depuis 2008. Accessible à pied, il l’est désormais aussi par le train à crémaillère écologique dont on commémore les 10 ans ; de la plus haute cime de la Chaîne des Puys, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2018, un panorama paisible et sensuel de valeur universelle exceptionnelle s’ouvre indéfiniment faisant ressentir les forces géologiques herculéennes qui l’ont ciselé.



Puits de sciences inégalé, le Parc Vulcania fête ses 20 ans


Ce bien naturel aura inspiré les plus férus experts pour le faire connaître au grand public et le valoriser en tant que sujet d’étude et pour les touristes. Les clefs d’interprétation pour saisir la genèse de ces volcans admirablement alignés nous sont livrées par un site unique en Europe : le Parc Vulcania est à la fois un lieu d’exploration et un terrain pédagogique, ludique et interactif ; les petits et les grands y apprennent toutes sortes de choses captivantes sur le fonctionnement des volcans du monde entier, leur appréhension par les peuples autochtones, les récits transgénérationnels véhiculés jusqu’à nous, tout en essayant de répondre à la question de savoir si les géants d’Auvergne courent le risque de se réveiller un jour. Les jeux et les films tentent de percer également le mystère des phénomènes terrestres, atmosphériques et marins (séismes, ouragans, tsunamis) en relation ou non avec les formations volcaniques.




La durable épopée Michelin


Arpenter le territoire arverne suscite bien des surprises… Comme par magie, la pneumatique, précurseur de l’invitation au voyage, est née à Clermont-Ferrand. L’innovation fait partie à coup sûr de l’ADN de l’entreprise Michelin ; en créant un produit, elle a d’abord créé un service ; dans la même veine de Blaise Pascal qui inventa la Pascaline à l’âge de 13 ans, préfiguration de la machine à calculer, les frères Michelin réussirent leur pari, à savoir rendre possible des déplacements sur une longue durée où le temps et l’espace ne font qu’un pour se rendre d’un point à l’autre, ce de manière aisée. Les pneus ont révolutionné le monde à l’instar de bien d’autres inventions qui marquent historiquement. La technique de l’émaillage Volvic n’est pas étranger à son essor. On se souviendra du voyage inaugural de la 1ère Micheline de type 51 en 1933. À une époque où il n'y avait ni panneaux ni carte pour s’orienter, l’industrie sur relever le défi avec des solutions libraires qui portent toujours son nom. Les 9'600 salariés actuels peuvent être fiers de faire vivre ce haut lieu de la technologie mondiale. Nul doute que la saga se poursuivra en s’inscrivant de plain-pied dans la mobilité durable et le recyclage d’un objet rond caoutchouteux écologique ! Son illustre Bibendum veille sur la cité et partout ailleurs. La visite du musée Michelin est un must.


https://www.michelin.com/



La bataille de Gergovie sur un plateau



Le Massif Central a été le témoin de tant d’événements qu’on doit s’y attarder pour en extraire la quintessence à la façon du slowtourisme. Somptueusement incorporé sur le plateau de Gergovie, le musée éponyme inauguré le 19 octobre 2019 propose un plongeon immémorial dans la guerre des Gaules à l’ombre du personnage référencé par Tintin : Vercingétorix. Les fouilles ont permis de révéler le patrimoine invisible à l’œil nu enseveli sous les pas des badauds pour donner un monument où l’on (re)découvre l’histoire de la véhémente victoire des Auvergnats contre les armées romaines en 52 avant notre ère. Si la tradition orale des Gaulois contrecarre la tradition écrite des Romains, les pierres parlent ... Des objets insoupçonnables retracent l’épopée ; des opérations de communication et d’animation nous éclairent sur leur stratégie ; l’oppidum gaulois ne fait plus de mystère quant aux modes de vie et l’art de se défendre contre l’assaillant. Primo, l’emplacement mythique du musée surplombant la plaine volcanique ne saurait mieux être trouvé au vu de la continuité visuelle garantie par les terrasses vêtues de pelouse sèche. Secundo, l’architecture du bâtiment se fond avec le caractère de l’environnement naturel : la notion de bataille se lit sur son enveloppe marron en forme de muraille évoquant le rempart en pierre sèche contemporain de la guerre des Gaules ainsi qu’aux éminences bardées d’acier oxydé relatant le travail des métallurgistes de l’époque. Aussi, les 600 m2 d’exposition vous entraîneront vers un espace exemplaire où la scénographie et la muséographie sont synchronisées

www.musee-gergovie.fr


Saint-Saturnin, Petite Cité de caractère


Une atmosphère médiévale intacte exhale de ses murs. Située dans le département du Puy-de-Dôme, la commune rurale de près de 1000 habitants haut perchée sur un promontoire polychrome présente un attrait supplémentaire de Clermont-Ferrand. Coiffée d’une majestueuse église Notre-Dame construite en arkose blonde de Montpeyroux (un village de caractère à visiter absolument) et en lave de Volvic avec un clocher octogonal, elle est classée en 1862 au titre de monument historique. À quelques enjambées, le Château de Catherine de Médicis, puis de Marguerite de Valois, avant d’être légué au Roi Louis XIII, la surplombe avec fierté tel un phare observé au loin, en plein cœur de la Route Historique des Châteaux d’Auvergne (appartenant au patrimoine de la région à l’instar des volcans).




Hôtel Vialatte, l’hôtel littéraire par excellence


S’héberger à Clermont-Ferrand demeure un choix cornélien et un vrai plaisir. Dans l’esprit de cette contrée verdoyante autant qu’artistique, le très bel Hôtel littéraire Vialatte, du nom de l’auteur originaire d’Auvergne – Alexandre Vialatte – domine une place incontournable du centre. Jouissant d’un confort 4****, il dispose d’une terrasse au 6e étage où l’on prend le petit-déjeuner offrant une vue spectaculaire à 180° sur la ville flamboyante, la chaîne des Puys et les flèches de la cathédrale. Ecrivain et journaliste à La Montagne (le désormais centenaire quotidien local), Vialatte qui se décrivait lui-même comme étant notoirement méconnu aura marqué de son empreinte la région et le genre littéraire de la chronique. Selon ses propres termes, « L’Auvergne ... c’est un secret plus qu’une province. Elle vous tourmente toujours d’un tendre songe. C’est quand on l’a trouvée qu’on la cherche le plus. » Pour toutes ces raisons, souhaitons à cette ville attachante d'emporter le titre de Capitale européenne de la Culture 2028, un label qui donne un sacré coup de projecteur sur le patrimoine et la vigueur culturelle d’un territoire et de ses habitants!!!



Photo copyright GHP agence 7ex



341 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout