top of page
  • Photo du rédacteurMicheline PACE

Mystique Carnaval de Loetschental


La fin de l’hiver rime avec une coutume ancestrale au Valais comme ailleurs. On chasse l’hiver et … les mauvais esprits.

Le Carnaval de Lötchental en est une preuve vivante. Cette vallée éponyme qui se situe dans le nord du canton du Valais, dans sa région germanique, perpétue la tradition du carnaval remonte au 16e siècle.

Avec une expressivité hors-norme, cette manifestation annuelle expose des Tschäggättä couverts de peaux et de fourrures d’animaux avec des masques en bois d’arolle. À leur ceinture, une cloche sonne le long des rues du village. Ces « êtres étonnants » ou « sorcières » selon une traduction des plus fiables déversaient de la cendre sur la tête de leurs victimes. Cette prouesse se déroule tous les jours entre le 3 février – le lendemain de la purification de la Vierge - jusqu’au au mardi gras à minuit.


Les principes de renversements des valeurs et des rôles battent la chamade. Perdus dans la foule, on peut s’attendre à ce qu’un de ces sauvageons nous repère et se rue pour nous « prendre » : le langage de la place publique, les formes de la fête populaire, l'art de faire bombance, l'image grotesque du corps, le bas matériel et corporel, l'inconvenance des rituels de spectacles jurant avec les rites d'une culture propre aux cérémonies officielles marquent une différence de principe sur le ton comique autant que dérangeant.

Malgré l’interdiction qui frappa ce carnaval (à l'instar d'autres manifestations carnavalesques historiques) parmi les plus détonants au monde en 1865, il ressurgit au début du 20e siècle sous une forme un peu moins monstrueuse jusqu’à nous pour le plus grand bonheur de tous. Le cortège animé par des Guggenmusik durant deux heures dans le village de Wiler vaut amplement le détour en vous marquant à jamais de son atmosphère empreinte de mystères. À l'année prochaine !




Commentaires


bottom of page