top of page
  • Photo du rédacteurMicheline PACE

Destination Dijon

Dernière mise à jour : 22 mars 2023


Héritière d’un riche patrimoine historique et architectural, Dijon brille par ses atouts autant culturels que gastronomiques.

Entrée du centre piétonnier

La piétonnisation effectuée en 2016 de la ville aux cent clochers lui confère une aisance supplémentaire pour la visiter jusqu’aux moindres recoins. Une paisible atmosphère se dégage de ses avenues pétries par des siècles de génie.

Dijon, ville d’art et d’histoire

D’un point de vue touristique, Dijon doit être reconnue comme ville destination où il fait bon flâner pour ses bistrots ou le shopping et visiter ses monuments qui ont fait sa renommée mondiale. Suivre les 22 étapes du parcours sinueux de la Chouette est un excellent moyen pour la découvrir ; porte-bonheur pour les badauds qui la caresse de la main gauche (main du cœur) en faisant un vœu, la Chouette est le signe que l’on retrouve sous nos pas le long des 3 boucles (Rousseau, Zola, Moïse).

Centre historique, place de la Libération, Tour Philippe le Bpn...

Une visite culturelle et gourmande dans le centre historique s’impose avec les boutiques fabriquant les célèbres moutardes, crèmes de cassis et pains d’épices. La très colorée Moutarderie Fallot narre l’histoire attachante de la moutarde de Dijon et de la Bourgogne, de sa production artisanale - broyage à la meule - jusqu’à sa finalisation commerciale ; grâce à cette région calcaire fortement boisée, le sol est propice à la culture de graines singulièrement piquantes avec des déclinaisons surprenantes. Pour découvrir la dystopique péripétie de la crème de cassis (à ne plus confondre avec son sirop), on s’arrêtera au Clos Vivants pour une dégustation en immersion ; l’illustre Kir inventé par le chanoine et maire du même nom n’aura plus de secret. Quant au pain d’épices, Mulot & Petitjean Bossuet se fera le plaisir de dévoiler ses variantes en composition et en usage.

Le moutardier Fallot, les Clos Vivants et la maison du pain d'épices et ses 225 ans de présence

Musée Rude, "la marche des volontaires"

En déambulant dans ce même périmètre, une maison à colombages rougeoyante s’élève ; l’artiste et sculpteur François Rude y est né au 19e ; un musée lui est dédié juste à côté, à ne pas manquer. On peut y admirer ses œuvres dont la romantique Marche des Volontaires qu’on retrouve à l’Arc de Triomphe à Paris. Sur la Place de la Sainte-Chapelle, le Musée des Beaux-Arts abrite également jusqu’au 3 avril l’exposition « La peinture, la liberté, la vie » de Vieira da Silva ; le sens de la visite de cet établissement flamboyant, c’est celui de l’histoire ; les 1500 œuvres exposées sur 4200 m2 couvrent en effet plus de 2000 ans d’histoire de l’art : le Moyen-Âge avec ses incontournables tombeaux des Ducs de Bourgogne pour terminer avec les œuvres du 17e au 20e jusqu’à l’époque contemporaine. Le Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne embrasse ce musée légendaire et l’actuel Hôtel de Ville, occupant ainsi l’une des plus belles places de France.

Ne pas oublier de monter les 316 marches de la Tour de Philippe le Bon longeant le palais des ducs, qui donne le plus éclatant point de vue sur la capitale bourguignonne. Le haut de cette tour de style classique du 15e accueille en pleine saison des apéros comme si l’on se trouvait … en terrasse.

Musée des Beaux-Arts, "tombeaux des Ducs"


Le vignoble


Célèbre vigne du Romanée-Conti

Une escapade à Dijon vaut naturellement pour la ville elle-même autant que pour son vignoble de mille et une manières. Les climats du vignoble de Bourgogne inscrits le 4 juillet 2015 au patrimoine mondial de l’UNESCO - une appellation désignant des composantes aussi bien matérielles qu’immatérielles – en font un exceptionnel atout : par sa situation hydrographique nourrie, les masses sédimentaires formées suite à la fracture terrestre...

Chateau du clos de Vougeot

...multimillénaire ont donné un sol calcaire et argileux propice à la production de biens de consommation et d’habitation hors du commun. Les parcours thématiques possibles répondent à tous les goûts et toutes les attentes des visiteurs dans les cinq régions viticoles. L'une d'elles, la Côte de Nuits, est joignable par le TER ou en voiture et à vélo. L’idée de rejoindre les « Chemins de Bourgogne » offre une opportunité magnifique pour effectuer un tel circuit. Symbole phare de la Côte viticole, le Château du Clos de Vougeot dévoile ses charmes de la cuverie datant du 12e aux deux Celliers narrés superbement par Pierre Arditi dans le film Jamais en Vain, Toujours en Vin. Etalée sur des hectares, cette région regorge d’expériences insolites immersives entre panoramas vallonnés et côteaux ensoleillés. Une halte au prestigieux domaine Philippe Leclerc est un incontournable pour découvrir des Grands Vins de Bourgogne.


La Cité internationale de la Gastronomie et du vin


Parler des vins bourguignons ne peut se concevoir sans faire référence à sa gastronomie. Dijon vient de se doter encore d’un nouveau label qui assoit sa réputation internationale ; en mai 2022, elle inaugure la Cité internationale de la gastronomie ! Situé à la place de l'ancien hôpital général de la ville, le luxueux complexe étend les savoir-faire français. S’évader dans ce lieu magique alimenté d’une pépinière de boutiques gérées par les MOF (Meilleurs Ouvriers de France) est un must pour connaître la quintessence de Dijon. Elle raconte par 4 expositions l’aventure du repas gastronomique des Français de façon didactique, ludique et interactive. La théâtralité des secteurs culinaires vous fera plonger dans les secrets de tous les secteurs multisensoriels ; chacun y trouvera sa petite « madeleine » entre émotions salées/sucrées et souvenirs gourmands. On peut y acheter tous les meilleurs produits du territoire et faire des dégustations à la Cave de la Cité (aux côtés de la Table des Climats et le Comptoir de la Cité) - l’œnothèque universelle - accompagnées d’un enseignement haletant relatif aux expérimentations buccales.

Cité internationale de la gastronomie et du vin

Que ce soit pour un city break ou un séjour de quatre jours ou encore des longues vacances, il y a toujours de quoi faire, visiter et s’étonner à Dijon.


Où manger ?


Les accords mets-vins étant un fer de lance en Bourgogne, on peut assister à un atelier "Vins et Fromages" à la charismatique Source des Vins, au centre ville, à la rue Michelet. De la boutique au rez, un escalier à la forme serpentine vous mènera dans l'antre du sous-sol joliment aménagé pour la dégustation.

Les restaurants de Dijon, véritables ambassadeurs de l'art culinaire caractéristique de cette région foisonnante en nature et en culture.

- A la Place Emile Zola, se niche L'Epicerie et Cie, où chaque pièce est décorée à l'image des produits locaux, animée d'objets chinés au hasard des époques et des lieux, d'anciennes affiches et ustensiles d'avant-guerre.

- À quelques enjambées de là, La Fine Heure offre une cuisine créative basée sur toutes les recettes bourguignonnes traditionnelles dans une ambiance fort conviviale. Une boutique de vins en fait partie.

- Le Pré aux Clercs by Georges Blanc trône depuis 150 ans sur la majestueuse place de la Libération, face au Palais des Ducs de Bourgogne, ouvrant un univers dédié aux spécialités authentiques de nos grands-mères inspirées des brasseries Georges Blanc. Nimbé d'une atmosphère chaleureuse grâce à des murs rouges habillés de citations littéraires parmi les plus savoureuses, cet établissement intimiste permet plusieurs vies - entre amis, en amoureux, pour affaires - aussi bien dans les salons privatifs que dans l'immense salle principale. La présence de poutres visibles et de vieilles pierres plantent le décor d'une époque révolue ... autant que moderne.

La source des vins, le Pré aux Clercs, La Fine Heure, l'Epicerie

Où dormir ?


L'hébergement correspondant au décor est assurément l'Hôtel des Ducs. Comme son nom l'indique, la bâtisse pleine de cachet présente un intérêt historique et artistique, à 100 m de l'Office du Tourisme, du Musée des Beaux-Arts et du Palais des Ducs. L'endroit est tentaculaire : 4 salles d'"escape game" et 1 salle de "jeu d'action" se cachent dans ses murs, des chambres de toutes tailles ainsi que les Appartements des ducs, une mignonne cour intérieure où l'on prend son petit déjeuner. Point de départ pour tout périple en Bourgogne, ce bel hôtel de haute tenue est atteignable aussi par le "parcours de la chouette" tellement que sa position stratégique est centrale.


Renseignements utiles

Avant de quitter l'éclatante Dijon, il faut s'arrêter impérativement aux Halles faisant marché trois fois par semaine pour un dernier coup d'oeil aux produits traditionnels et les emporter avec soi. Visiter cette magnifique cité est aisé en toutes saisons, chacune avec son charme particulier.


Dans le centre historique, façade en trompe l'oeil avec les halles marchandes en second plan



Photographie : Gérard H. Perraud agence 7ex

Comentários


bottom of page