• Micheline PACE

La Creuse : douceur de vivre à la française

Dernière mise à jour : 29 oct. 2021


La Creuse, quand on évoque ce lieu au confluent des rivières de la Creuse et de la Sédelle que des randonneurs fous et des artistes de renommée ont fait découvrir au fil du temps. L’imaginaire collectif distillant l’idée qu’il ne s’y passe rien et qu’il n’y a rien à voir pourra se rhabiller. Une fois qu’on y goûte, on l’adopte : avec des paysages de campagnes bucoliques verdoyants et vallonnés, ce département à l’accueil chaleureux sans faux-semblants dévoile un patrimoine culturel important composé de savoir-faire ancestraux où la gastronomie ne reste pas en rade.


Que voir, que faire à Aubusson ?


Le gâteau creusois chez Alain Battut vous ouvrira l’appétit pour poursuivre votre périple découverte. L’aspect bucolique de la sous-préfecture s’observe tout le long de la rivière de la Creuse qui traverse un quartier de lissiers et de teinturiers dans un dédale de petites ruelles typiques suintant les maisons toute plus stylées les unes que les autres.



La Cité Internationale de la Tapisserie


Le site culturel le plus couru de la Creuse reste sans aucun doute, non sans raison. Capitale de l’art médiéval mondialement connue, les tapisseries de la manufacture d’Aubusson inscrite au patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO depuis 2009 pour la splendeur de ses tissus et des métiers d’exception (toujours plus raffinés au cours des siècles), l'établissement aubussonnais présente des pièces plus merveilleuses les unes que les autres.

Précisons que ce bâtiment original abrite expositions permanentes et temporaires autant qu’activités pédagogiques et interactives relativement aux différents arts perpétrés par les lissiers.


De la manufacture royale qui a fait la part belle au bestiaire imaginaire tel que la représentation de la licorne, emblématique, aux projets modernes d’envergure internationale comme les créations touchantes inspirées de l’œuvre de Tolkien, cette institution met



actuellement un coup de projecteur sur la pop culture avec les réalisations de l’artiste japonais Hayao Miyazaki dictées par les illustres films du maître. Grâce à un partenariat avec le studio Ghibli, cinq tapisseries monumentales seront tissées, d’après le voyage de Chihiro, le château Ambulant, Princesse Mononoké, Nausicaâ de la Vallée du Vent dont on peut déjà découvrir les coulisses du projet avec la création en force de la première tapisserie. Une aventure qui vous prend aux tripes ! www.cité-tapisserie.fr

Un incontournable parmi les plus belles expériences culturelles à vivre en Creuse, animé par son directeur Emmanuel Gérard , qui ne vous laissera pas indifférent, à jamais !

Corollairement, deux entreprises sont à découvrir avec bonheur ;


C’est le cas avec Nadia : quand elle vous reçoit dans son atelier de travail où les couleurs s’étalent sous toutes les coutures comme on en a rarement l’occasion de voir, on en reste bouche bée tant à cause de la dextérité énergique que déploie cette professionnelle, rare, (qu’on compte sur les doigts d’une main aujourd’hui) que par ses explications diffusées à chaque instant de l’activité ponctuée par des habiletés explicites (Nadia Petkovic, Créatrice de couleurs, joignable au +33 665 03 58 08


Aussi, la visite du Musée du Carton diligenté par Chantal Chirac s’impose tout naturellement. Le carton, ce seul mot évoque naturellement différentes significations selon à quel locuteur on s’adresse ... un Aubussonnais vous répondra immédiatement qu’il désigne le modèle sur lequel le lissier se base pour tisser. Situé en plein quartier historique de la Terrade, ce musée particulier offre une collection hors pair de pièces originales, qui complète avec maestria la visite de la Cité Internationale de la Tapisserie.

Ne partez pas sans vous sustenter au légendaire Colbert, excellent gastro aux prix abordables du nom du grand ministre qui contribua à sa manière de donner ses lettres de noblesse à cette région reculée et son activité économique principale !


Maison d'hôte Ourdeaux



À 6 km de là, arrêtez-vous au moins une nuit dans une maison d’hôtes aux apparences de simplicité mais à la convivialité contagieuse. Au centre d’Alleyrat, Cécile et Christophe vous accueilleront dans leur jardin à l’horizon lointain accosté d’une piscine sécurisée d’où l’on peut prendre mille chemins pour les randonnées des plus courtes aux plus longues qui vous laisseront un souvenir indélébile. Les plats concoctés avec amour par les tenanciers raviront vos pupilles et vos papilles à coup sûr ! Et dormir dans une longère constitue une jolie expérience en soi … ces dépendances de fermes traditionnelles transformées en hébergements insolites vous remettront d’aplomb en vous garantissant un sommeil de plomb. http://maisond’hotesourdeaux.com/


Puis, en sillonnant les étendues vallonnées, on atteint le joli village stupéfiant de Moutier d’Ahun



En creux, entre le bourg d’Ahun et la rivière Creuse, le village de Moutier d’Ahun, resté authentique avec ses maisonnettes basses, est traversé par trois venelles parallèles à l’église romane en direction du mignon pont médiéval d’où il faut absolument contempler la vue. Le clocher majestueux s’érige ainsi de cette vallée creusoise en dévoilant un joyau artistique historiquement attesté plusieurs fois ; l’abbatiale, figure parmi les plus grands sites clunisiens obéissant à la règle de St-Benoît, a connu bien des vicissitudes depuis sa fondation au Xe s. L’usure du temps a obligé sa reconstruction au XIIe s. pour être agrandie fin du XVe s. Echappant par miracle aux destructions de la Révolution française bien que touchée, l’élégante bâtisse n’a jamais perdu de sa splendeur jusqu’à son élection par le cinéaste Alain Corneau pour le tournage de son film Tous les matins du monde. Célèbre pour ses Boiseries du XVIIe s. sculptées par Simon Bauer, elle présente un décor spectaculaire à toute épreuve. Il faut s’y attarder pour mirer chacun de ses visages d’angelots et ses personnages fantastiques réunissant tout à la fois art gothique, roman et baroque, et qui semblent vous regarder à travers les siècles.

A ne pas manquer dans l'église la superbe tapisserie d'après l'architecte suisse Mario Botta.


Masgot



Non loin de ce site merveilleux, on tombe sur le plaisant hameau de Masgot. Le mas, administré par la commune de Fransèches, a connu un étrange personnage qui a façonné par son esprit et son travail acharné coins et recoins du lieudit. François Michaud aura inlassablement peaufiné sa maîtrise de la sculpture sur granit en s’employant à parer les façades de maison entre autres. Une émouvante balade trace un parcours numéroté de l’ensemble de son oeuvre qui fait le tour du village où un restaurant associatif dans la même veine – Le Mange Caillou –vous accueillera avec bonne humeur et ses gâteries du terroir.


Église de Sous-Parsat


Reprenant la route direction Boussac, il faut s’arrêter impérativement à l’Église de Sous-Parsat, construite à la fin du XIXe s., ornée des fresques et vitraux d’une furieuse expressivité de l’artiste Gabriel Chabrat relatant l’ancien et le nouveau testament. Nul n’en sortira indemne car le choc visuel qui frappe tout visiteur interpelle tous les sens et force à une profonde méditation sur le sens de la marche du monde.


Château de la Creuzette

pour une étape de rêve




Cherchez à dormir dans les parages vous conduira à un hébergement insolite où vous vivrez en châtelain : les chambres d’hôtes au Château de la Creuzette ! Quand on a la chance de passer la soirée et la nuit chez Louis Jansen van Vuuren et Hardy Olivier, on se sent comme transportés dans un rêve vivant. Le couple originaire d’Afrique du Sud tombé amoureux de la Creuzette il y a plus de vingt ans la font vivre pour le plus grand bonheur de leurs amis et des touristes. De cette aventure coup de cœur, le sémillant auteur et artiste Luis Jansen Van Vuuren a publié « Almost French. A life of fanfare and faux pas » qui s’adresse à tous les francophiles aimant les bonnes choses de la vie. À croquer sans modération ! Ce château de la Creuse de style Napoléon III situé à Boussac est un havre de paix hissé dans un cadre paysager idyllique. Composée de 5 chambres d’hôtes fort luxueuses – Arthur Rimbaud, Marie-Antoinette, George Sand, Joséphine de Beauharnais, Sarah Bernhardt - pour des séjours à partir de 2 nuits, la Creuzette est entourée de vieux cèdres, des chênes et des châtaigniers : lits en baldaquin, tapisseries anciennes, meubles d’époque, vue sur le parc arboré et le bassin aux nénuphars, un salon avec piano et une bibliothèque font la notoriété de ce lieu inouï.

Tel un Paradis retrouvé après une recherche du temps perdu, l’énigmatique résidence a été désignée par Le Figaro comme l’un des meilleurs établissements français. Beaucoup d’événements importants y ont lieu.

Passionnés de cuisine, les propriétaires concoctent les plats sophistiqués qui raviront le palais de leurs convives ; en tout bien tout honneur, un conséquent livre de recettes originales recensant leurs spécialités trône dans chaque pièce. L’art culinaire prend tout son sens ici au même titre que l’art de vivre à la française. www.lacreuzette.com


Non loin de là, une balade bucolique et historique s’impose aux pierres Jaumâtres. Site naturel classé dominé par une quarantaine d’étonnants blocs de granit parmi lesquels on devine le siège de Chopin où il aimait se (re)poser à l’occasion de sa promenade coutumière d’avec sa compagne George Sand. Des pierres de légende, elles paraissaient aux yeux de l’écrivaine comme des pierres de festin. Encore aujourd’hui, ce paysage reste nimbé de cette aura. Pour se restaurer, le chalet éponyme vous accueillera avec sa carte alléchante autant que diversifiée. https://lespierresjaumatres.fr/



Fresselines - La Vallée des Peintres




On ne peut passer dans la Creuse sans s’arrêter à la Vallée des Peintres qui aura fait la réputation de la région, pour une grande part, grâce aux amis de George Sand, venus poser leurs chevalets et leurs pinceaux dans ces lieux aux couleurs insondables. Ici, les amas de granit embrassent langoureusement la rivière pour s’y fondre presque dans une fresque aux reflets détonants selon les caprices du soleil. L’Espace Monet Rollinat – basé à Fresselines - accueille des expositions d’impressionnistes. Le dernier peintre de l’école de Crozant Gaston Thiery, à l’honneur jusqu’au 26 novembre 2021, retrace la tradition paysagiste de la Creuse nourrie du souci du moindre détail de la lumière exprimé en multitude de touches. On peut sillonner des heures dans cette nature foisonnante à la découverte de ces portraits d’instants uniques.

www.espace-monet-rollinat.com


Le Château de Boussac


À quelques enjambées, Boussac est un monde en soi. Ce seul nom ouvre un champ sémantique à lui tout seul qui assoit la réputation de la Creuse de manière indélébile et durable. Du haut de son éperon rocheux, le Château de Boussac s’impose sous quelques points de vue que l’on adopte. Construit au XIIe s., l’édifice vécut des hauts et des bas jusqu’au coup de foudre de l’immense écrivaine George Sand, pour qui, selon ses propres termes : « on part conquis de Boussac … ». Fuyant une pandémie à Paris, elle découvrit la magnificence de ce joyau et décida de s’y confiner paisiblement ; par la suite, elle prit ses quartiers, y séjourna souvent et invita ses amis dont l’impressionniste Claude Monet ainsi que son amant Chopin. C’est bien l’auteure de Jeanne qui estampilla pour la postérité les atouts du territoire creusois, influençant ainsi les projets d’investissement ultérieurs tant culturels qu’économiques. Subjuguée par les tapisseries de la dame à la Licorne ornant ses murs, George Sand laissa son empreinte dans ces salles. Quelle émotion lorsqu’on découvre sa chambre à coucher avec tout son attirail au point de ressentir presque sa présence. Des salons du XVIIe s. à l’époque de l’Empire aux cuisines richement dotées en s’arrêtant sur la bibliothèque nimbée de mystères, on traverse les pièces sous le regard des personnages peints, ébahis par l’abondance de signes matérialisés d’antan. Sauvé de la ruine en 1965 et rénové avec force et courage par ses propriétaires Blondeau, le château de Boussac est ouvert au public ; grâce à Madame Bernadette Blondeau, veuve, l’âme du lieu est rendue dans toute son éclat. À l’achat de ce monument incontournable, le préfêt Erignac s’était exclamé à l’époque : « C’est un moment historique ! » L’écouter raconter l’histoire du prestigieux manoir est un roman en soi.

Aussi, une nouvelle de taille dans les actualités révèle qu’une tapisserie long format en hommage à George Sand est en voie de réalisation à l’occasion des 150 ans de sa disparition, selon les critères des grandes tentures engagées par la Cité Internationale de la tapisserie d’Aubusson ; chaque étape de l’ouvrage sera mise en lumière par des vidéos. On s’en réjouit déjà.


Domaine de la Jarrige


Et pour terminer votre séjour dans cette région inédite entre le Berry et le Limousin, il existe un gîte high tech, à quelques kilomètres de Guérêt, direction la Vallée des Peintres, dans le domaine de la Jarrige, classé au top ten du Figaro. Une des plus belles maisons d’hôte de la Creuse qui vous ouvre les bras renferme des chambres superbes, parfaitement équipées, lovées dans un écrin naturel à perte de vue. C’est que Yolande, qualifiée affectueusement d’Alsacienne de la Creuse par feu le bioéthicien et président de la ligue du cancer Dr. Axel Kahn, a volontairement voulu faire de ce lieu, avec son mari, un coin hors du temps où il fait bon se ressourcer, se faire chouchouter, se remettre en forme. Décorées avec beaucoup de doigté, les chambres d’hôtes, espacées les unes des autres, entourées d’un halo indescriptible, sont toutes uniques par leur beauté. Une piscine chauffée et un SPA jouxtent un jardin foisonnant à gambader sans modération. Les tables d’hôtes, du petit déjeuner aux allures de brunchs sucré-salé des plus sophistiqués aux dîners fins et exquis, concoctées par la patronne sont à couper le souffle.

https://www.domainedelajarrige.fr/



Creuser dans cette région attachante comme en feuilletant les pages d'un livre est une expérience multisensorielle inoubliable qui invite à renaître et à y retourner autant que possible en toutes saisons !



Photographie © Gérard H. Perraud / agence 7ex.ch




2 026 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout